Derniers avis

samedi 6 février 2016

Did I Mention I Love You ? - Tome 1 - D.I.M.I.L.Y ♥ ♥ ♥

Estelle Maskame

PKJ - Pocket Jeunesse
Traduit de l'anglais par Maud Ortalda
Janvier 2016
411 pages
16,90 euros

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Famille, Interdit, Amour

♥ ♥ ♥

Quatrième de couverture : Eden, 16 ans, va passer l'été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier a refait sa vie... Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour Eden. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent... Fascinée, elle ne peut s'empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son demi-frère.

ATTENTION ENORME COUP DE COEUR!! JE SUIS ACCRO!!!

Je ne compte plus le nombre de romans Pocket Jeunesse qui m'attendent dans ma PAL mais quand j'ai acheté celui-ci, je ne sais pas pourquoi, je ne voulais pas qu'il traîne sur ma pile!! Je voulais absolument le lire. Donc sitôt acheté, sitôt commencé le soir même et je l'ai dévoré, adoré sans aucune demie-mesure. On fait la connaissance avec Eden qui doit rejoindre son père à Santa Monica en Californie. Sans trop savoir les raisons de ce revirement, son père ne lui ayant donné aucune nouvelles pendant plusieurs années, Eden veut le revoir et essayer de comprendre les raisons de cet éloignement. Depuis il a refait sa vie et Eden s'interroge sur sa famille recomposée notamment ses trois demi-frères. Le plus âgé Tyler est à l'image d'un Hardin dans After!!! Et oui! Sulfureux, impulsif, séducteur, colérique, parfois violent, son tempérament explosif contraste avec la douce et un peu timide Eden. Leur rencontre, placée sous le signe de l'attirance-répulsion est le point phare de tout le roman qui va nous embarquer dans une histoire d'amour qui dépasse la raison pour suivre les élans du coeur.

D.I.M.I.L.Y est juste GENIAL et totalement addictif! Les deux personnalités d'Eden la douce, sérieuse, obéissante, compréhensive, gentille et de Tyler dont la spontanéité des gestes et des paroles la clouent sur place ; ces deux personnalités s'attirent et s'opposent, entrent en conflit. Eden va casser les barrières de Tyler et progressivement elle va l'amener à faire tomber ce masque de violence pour mieux nous permettre de comprendre ce qu'il cache. On s'attache très vite aux deux personnages, mais aussi à ce contexte familial compliqué, entre concessions et disputes, reproches et non-dits, celui de la famille recomposée et celui de l'abandon d'un père. Puis Tyler cache des choses, c'est un vrai bad-boy et j'adore la manière dont Eden se trouve embarquée dans des soirées peu recommandables, dans des déboires. Pourtant elle y va, elle apprend à connaître Tyler et réussit à percer son coeur, à se faire une place à part. Dès lors l'évolution de leurs sentiments, l'importance de leur amour est troublant, mais impossible de les juger. Leur amour, même si on le sait défendu, s'impose comme une évidence, à nos yeux de lecteurs, avides et addictifs de connaître la suite. Vous l'aurez compris, je suis emballée!!

L'écriture d'Estelle Maskame est vive, alerte, pleine de fougue, très rythmée grâce à des dialogues animés et grâce à son immersion impeccable dans la jeunesse américaine. J'ai adoré l'oeil intelligent qu'elle jette sur les relations familiales mais surtout sa manière d'appréhender les personnalités de ses personnages. Sans qu'ils s'en rendent compte, Eden et Tyler vont se changer l'un l'autre. Eden se retrouve à faire des choses qu'elle n'explique pas et Tyler va être plus doux, plus attentif à ce qui l'entoure. D'un côté Eden sort petit à petit de son cocon, elle devient sociable alors que Tyler se remet en question, commence à apprendre de ses erreurs, à calmer ses blessures qui le rendent détestable. C'est également une manière de confronter le regard que porte Eden sur les actions de Tyler, sur ces erreurs (drogue, alcool, insolence, violence). Au final, je ne peux que vous conseiller de FONCER sur ce premier tome diablement efficace et perspicace. Et les derniers mots de la fin, une fin somme toute simple, sans grande révélation, contiennent une grande part de suspense et nous donnent irrémédiablement envie de lire la suite!
 

Pinocchio raconte Pinocchio

Michael Morpurgo
Illustré par Emma Chichester Clark

Gallimard Jeunesse
Traduit de l'anglais par Diane Ménard
Octobre 2015
256 pages
12,50 euros

Roman Junior dès 9 ans
Thèmes : Adaptation, Conte, Jouet, Grandir

Résumé : "Je m'appelle Pinocchio. Je suis le pantin le plus célèbre au monde. Mais je ne suis pas qu'un morceau de bois et de bouts de ficelle. Je SUIS Pinocchio. Et il est temps que je raconte mon histoire... une histoire où vous croiserez Geppetto, le sculpteur sur bois qui m'a donné naissance, le Grillon parlant qui me dit toujours ce qu'il faut faire pour devenir un bon petit garçon ou encore la Bonne fée qui veille sur moi comme une soeur. Hélas, cela ne m'a pas empêché de tomber dans le piège du Renard boiteux et du Chat aveugle ni de me laisser entraîner vers le pays des Jouets ni de finir avalé par un requin... Chaque fois, j'ai promis de ne plus faire de bêtises et chaque fois j'ai recommencé. Mais vous savez déjà sûrement pourquoi mon nez s'allonge..." 

Michael Morpurgo revisite l'histoire de la marionnette la plus connue du monde entier, celle de Pinocchio, créée par Gepetto pour combler son désir d'enfant et apporter de l'amour dans son foyer. Mais le jeune Pinocchio, fait de bois doit faire le difficile et long apprentissage de l'identité et des sentiments. Pinocchio va de bêtises en bêtises, de mensonges en mensonges et répète les mêmes erreurs.  Il promet de ne pas recommencer mais ne réfléchit pas et se lance dans les mêmes déboires. Bien des fois il m'aura énervé mais il est si attendrissant et si attachant qu'on ne peut pas lui en vouloir d'être si crédule, si naïf, si bécasson!! 

L'histoire du pantin revisitée par le talent de conteur de Michael Morpurgo est pleine d'humour, de fantaisie et de fraîcheur. Grande fan de cet auteur, je ne pouvais pas ne pas le lire et je suis ravie car je me suis beaucoup amusée à redécouvrir ce classique inoubliable. On y croisera le Grillon parlant qui apporte de bons conseils, souvent peu écoutés par Pinocchio, la Bonne fée qui protège le garçon, un Renard boiteux et un Chat aveugle, on voyagera au Pays des Jouets... Un texte merveilleux sur comment devenir un bon et gentil garçon, sur le danger des mensonges et sur le grandir. On y apprend que les règles ne sont pas mauvaises, que leur aspect transgressif est fait pour protéger et pour apprendre à grandir. Les enfants se reconnaîtront en Pinocchio car ses bêtises et sa désobéissance le rend complice et attachant, proche d'eux en quelque sorte. En prime, les illustrations en noir et blanc d'Emma Chichester-Clark sont charmantes, pleines de poésie et d'espièglerie. Un classique intemporel revisité de manière brillante...un indispensable de toute bibliothèque jeunesse.

La Sélection Hors-série - Histoires secrètes - Tome 2 - La Reine & la Préférée

Kiera Cass

Robert Laffont
Collection R
Traduit de l'anglais par Madeleine Nasalik
Octobre 2015
178 pages
11,90 euros

Roman ados dès 13 ans

Quatrième de couverture :  Ce hors-série exceptionnel vous invite à remonter le temps : des années avant America, une jeune femme de caste inférieure est déjà venue au Palais dans l'espoir de conquérir la main du Prince. Découvrez dans « La Reine » comment Amberly, une fille ordinaire, est devenue souveraine d'Illeá. La nouvelle exclusive « La Préférée » vous révèle les coulisses de l'histoire de Marlee : si America a longtemps hésité entre Aspen et Maxon, sa meilleure amie, elle, a su immédiatement ce qu'elle voulait... ou plutôt qui elle voulait. Quitte à tomber en disgrâce. En bonus, Kiera Cass revient sur ce qu'il est advenu des autres candidates de l'Élite, et sur bien d'autres choses encore...

Quel plaisir de retrouver l'univers de La Sélection avec deux nouvelles inédites. "La Reine" nous plonge au coeur de la Sélection vécue par le prince Clarkson et Amberly. On sait tous qu'elle va être l'heureuse élue d'Illéa mais comment...ça on ne le savait pas. On découvre ainsi la Reine Amberly en tant que jeune concurrente. C'est une jeune fille douce, généreuse, gentille, en proie à des violentes crises de nausées et de migraines. Voir la relation entre les deux personnages évoluer est agréable et plaisant même si j'ai toujours du mal à comprendre comment Amberly a pu tomber amoureuse du Prince Clarkson tant il est froid et distant. Mais j'ai trouvé cette nouvelle originale et intéressante car on en sait plus sur la Sélection à l'époque et le système des castes. 
La seconde nouvelle revient dans le contexte actuel d'America et nous révèle les coulisses de l'histoire de Marlee. La meilleure amie d'America est tombée amoureuse d'un garde Carter malgré l'interdiction pour les concurrentes. Lourdement châtiée, tombée en disgrâce sur la place publique (cet épisode m'avait déchirée le coeur), elle aura la chance de revoir America, enfin devenue Reine d'Illéa. Si cette nouvelle reprend un épisode déjà lu et connu, j'ai aimé savoir ce qu'il est advenu de Marlee et Carter. En bonus les fans de la série trouveront une interview exclusive de Kiera Cass et un "Que sont-ils devenus?" sur quelques personnages secondaires de la saga. Un hors-série que j'apprécie toujours autant, c'est le petit plus d'une série qui fait la différence. 

mercredi 3 février 2016

Ma plus belle histoire de princesse à colorier - Ma plus belle histoire de sirènes à colorier - Temps calme

Gründ
Collection Temps calme
Janvier 2016
32 pages
5,95 euros l'un
 
Ma plus belle histoire de princesse à colorier - Eugénie Varone 
Ma plus belle histoire de sirènes à colorier - Illustrations d'Anne Cresci et Texte de Céline Lamour-Crochet
 
La magnifique collection Temps calme nous offrait de très chouettes coloriages pour enfants! La voilà qui revient en ce début d'année avec des histoires à colorier pour donner encore plus de joie et d'originalité à une collection qui n'en manquait pas. Les petites filles (il s'agit d'histoires de princesses et de sirènes) seront enchantées de pouvoir découvrir une merveilleuse histoire qu'il faudra animer de mille couleurs!

Pour leur anniversaire, les sirènes Océane et Coralia veulent décorer leurs diadèmes avec deux perles rosées. Mais comment les trouver alors que le terrible pirate Barbe-Blanche les a dérobées! Elles décident d'aller explorer l'océan...ainsi elles vont rencontrer les richesses de la mer! A travers cette histoire efficace de princesses sirènes, c'est l'occasion de colorier les trésors de l'océan et du monde marin : tortues de mer, trésor perdu, créatures aquatiques, algues, coquillages, pieuvre, méduses...les pages blanches ornées de dessins seront parfaites pour laisser libre cours à l'imagination des couleurs!


C'est le Grand Bal du Printemps! La princesse Margot est joyeuse et excitée car elle est invitée. Malheureusement, elle ne possède pas de belles robes de bal...Un peu de magie, de bons amis et le tour est joué...quelles couleurs orneront les bijoux et la magnifique robe de la princesse Margot ? La référence à Cendrillon est clairement visible pour un texte banal mais l'efficacité reste la même, les mots d'Eugénie Varone donneront envie aux petites princesses d'habiller les pages de couleurs, de stickers scintillants et d'autres ornements. Les magnifiques illustrations en témoignent : un paon somptueux qui déploient ses plumes, des robes, des dessins de papillons, de fleurs, un sublime carrosse et une scène fabuleuse de bal avec le prince! Pas de doute, on nage en plein conte de fées, qu'il va falloir colorier...


Des coloriages attractifs, vivants, divertissants avec en prime une jolie histoire à lire et à relire...Des heures entières de coloriages et d'imagination pour que les pages prennent vie et s'ornent de merveilleuses couleurs. Crayons, feutres, paillettes, que de choix pour faire vivre une histoire à la mode girly!! J'ai hâte de voir quels autres thèmes pourra proposer la collection, avec des choix plus mixtes.
 

SLOW - Série Stage Dive - Tome 4

Kylie Scott

JC Lattès
Collection &moi
Traduit de l'anglais par Emilie Passerieux
Novembre 2015
295 pages
12,50 euros

Roman New Adult / Romance contemporaine

Quatrième de couverture : Ben, l'irrésistible bassiste des Stage Dive, est un éternel célibataire, peu enclin à s'engager dans une relation. Jusqu'à ce qu'il rencontre Lizzy. Dommage qu'elle soit la belle-soeur de son meilleur ami, Mal, qui a fait comprendre à Ben que mieux valait se tenir à distance. Mais une nuit de folie va unir à jamais Ben et Lizzy… 

Je vous le disais dans mes deux dernières chroniques de Rock et Sing, j'ai tendance à comparer la série Stage Dive avec Thoughtless car l'ambiance autour d'un groupe de rock est un peu similaire. Ce que j'apprécie dans Stage Dive c'est que l'auteur va prendre chaque protagoniste masculin, membres du groupe de rock et leur apporter une histoire, une romance différente mais complémentaire. Chacun  a sa personnalité et c'est plutôt positif car cela donne des moments épiques, drôles et particuliers. Si dans les tomes ROCK et SING, les couples se formaient assez vite, avec en prime des coups de foudre, ici, dans le dernier tome SLOW, entre Ben le bassiste et Lizzy, la soeur d'Anne (épouse de Mal), les choses se font progressivement grâce à une héroïne déterminée et pleine d'espoir qui fait tomber les certitudes d'un Ben agaçé voire apeuré. Ben sait qu'il doit se tenir à distance de la belle-soeur de son meilleur ami. Pourtant le visage d'ange et le corps sexy de Lizzy sont une tentation de tous les instants pour Ben. C'est bien l'une des rares fille à le faire autant craquer. Quant à Lizzy, elle sait très bien que Ben est l'éternel célibataire du groupe et qu'il ne souhaite pas s'engager. Mais une petite nuit de folie à Las Vegas, une Lizzy pétillante et rusée vont changer la donne...

Coups de foudre, coups de poing, disputes, hésitations, romance, nuit torride, volupté de l'interdit ou du déconseillé...la série Stage Dive se termine bien, même si pour ma part, je suis contente d'avoir la conclusion. L'intrigue efficace est surtout dûe aux personnages auxquels on s'attache énormément. Lizzy est amoureuse de Ben et elle sait ce qu'elle veut, alors que Ben est encore un grand gamin qui ne sait pas s'engager. Pourtant leur relation est faite de beaux moments d'échanges, de complicité et d'amitié. Ben est parfois agaçant, voulant rester sur ses positions, sur des acquis stupides de l'homme qui veut garder sa totale liberté. Lizzy est touchante car comme nous elle espère qu'il va comprendre à quels sentiments forts il a affaire. Stage Dive est une série à romance contemporaine très sympa qui m'aura fait passer un bon moment, mais il m'a manqué la surexcitation, le côté purement addictif que j'ai pu avoir avec d'autres séries. Je la conseille à toutes celles qui ont adoré Thoughtless!

Bouche cousue

Marion Muller-Colard

Gallimard Jeunesse
Collection Scripto
Janvier 2016
112 pages
7 euros

Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Homosexualité, Famille, Communication, Différence

Quatrième de couverture : Dans la famille d'Amandana, la propreté irréprochable n'est pas qu'un métier. C'est un mode de vie. Rien qui dépasse. Dans le Lavomatique tenu par ses parents, le bruit des machines couvre celui des élans du coeur et du corps. Mais comment faire taire son attirance pour une de ses camarades de lycée ? Un roman intimiste d'une grande finesse psychologique, magnifiquement écrit, plein de pudeur et d'émotion.

C'est la première fois, il me semble (j'en lis tellement!) que je découvre la plume de Marion Muller-Colard. J'ai aimé mais j'ai trouvé le propos assez dur, celui d'une famille italienne traditionnelle et catholique qui refuse d'accepter l'homosexualité de leur fille. Lors d'un déjeuner domicial, Amande, la tentaine célibataire, constate que l'ambiance est encore une fois tendue. Lorsque la vérité sort de la bouche d'un enfant, une gifle tombe, sourde, soudaine, silencieuse comme un tabou. Le neveu d'Amande, 15 ans a embrassé un garçon. Dans cette famille où la propreté règne sur la maison comme sur les personnes, cette révélation est glaçante. Amande décide alors d'écrire une lettre où elle raconte un épisode de sa jeunesse, un épisode qui a marqué son adolescence et son parcours...
En peu de pages, l'auteur déploie une plume efficace, intimiste et d'une grande profondeur psychologique. Elle évoque la prise de conscience de l'orientation sexuelle, elle parle de quête identitaire et du rejet qu'implique l'homosexualité. Nous sommes dans les années 90, dans une famille catholique où la sexualité est tabou. Si c'est bien écrit, je ne me suis pas attachée à l'héroïne. Si le sujet de la prise de conscience sur l'homosexualité est bien traité, avec justesse, délicatesse et sensibilité, et d'une certaine manière avec un recul sur les choses, j'ai quelques réserves non pas sur la qualité du texte mais sur sa briéveté. Le thème devient courant, certes essentiel et incontournable...peut-être désormais un peu trop ?

dimanche 31 janvier 2016

Les Chabadas - le coffret

Texte de Daniel Picouly
Illustrations Colonel Moutarde

Octobre 2015
Coffret
14,90 euros

Lecture Jeunesse dès 7 ans
Thèmes : Policier, Chats, Aventure


Des apprentis détectives, une joyeuse bande de félins, des illustrations enjouées, colorées et pétillantes de Colonel Moutarde et un texte plein de malice et de suspense signé Daniel Picouly...voici Les Chabadas...que je découvre dans un fabuleux et superbe coffret aimanté contenant un recueil de 3 histoires avec des activités (Pym's Héros au grand coeur, Z'yeux d'or Super star, Bogart contre Charlock'omes), un carnet de jeux pour aider les Chabadas à résoudre des énigmes, une planche de 35 autocollants repositionnables, 2 figurines en papier à habiller avec les stickers, un masque à découper et un décor panoramique "jour/nuit" à compléter de stickers. Autant vous le dire, j'ai été agréablement surprise par la qualité du coffret et par la qualité des stickers, la diversité proposée (un masque, une planche à décorer, des autocollants mignons, des figurines). Le coffret est copieux pour le prix annoncé. Et c'est surtout TROP JOLI et bien pensé. Pour exemple le carnet de détective avec ses grilles de mots, ses mini jeux, ses points à relier, jeux de lettres et de labyrinthe permettra aux enfants de s'improviser apprenti détective pour retrouver un Chabada disparu. 



C'est parti Les Chabadas mènent l'enquête dans les rues de Paris. Ils sont 6 copains, des chats rigolos, drôles et attendrissants qui mènent de petites et grandes aventures dans les rues de Paris. Ils vivent près de la Bastille et nous font volontiers visiter la ville de leur coeur. Mais ces miaouuuu des beaux quartiers doivent souvent se battre avec un groupe de gros matous voyous, Les Matouvus dont le chef est la vilaine Z'Yeux d'or! Chaque histoire de la série est indépendante et c'est plutôt un bon point car on est pas obligé de connaître la série pour se lancer à pattes perdues dans l'univers pimpant des Chabadas. Pour ma part, les illustrations de Colonel Moutarde sont juste géniales avec un style contemporain flashy et les jeux de mots, les références de Daniel Picouly nous sèment dans des enquêtes pleines de peps, d'amitié et d'humour. C'est frais, c'est joyeux, c'est pétillant!!

Adaptés au jeune lectorat, les chapitres sont courts et le rythme est dynamique avec une police sympathique, une écriture enlevée et un vocabulaire accessible. Les histoires sont composées de 7 chapitres et largement illustrées à chaque page pour notre plus grand bonheur. Franchement c'est un régal pour s'initier au genre enquête/policier. Le fait que ça se passe à Paris n'est pas anodin, c'est l'occasion parfaite pour placer des anecdotes, des infos historiques sur la capitale. Une SUPER découverte! C'est simple, je lorgne désormais sur les autres tomes de la série!

Mortelle Adèle - Tome 9 - La rentrée des claques et Fais ta BD avec Mortelle Adèle

Mr Tan
Diane Le Feyer

Editions Tourbillon
Collection Globulle
Décembre 2015
79 pages
8,95 euros pour la BD
12,99 euros pour le Kit

Mortelle Adèle La rentrée des claques, Tome 9 Mon Dieu que le temps passe! Je l'attendais avec impatience! La rentrée des claques est un de mes volumes préférés de la série parce qu'Adèle y est encore plus espiègle, rigolote et peste que jamais. J'ai franchement éclatée de rire à certaines répliques qu'elle balance d'un air nonchalant, parfaitement normal comme si elle énonçait des vérités confondantes. La rentrée des claques est ciblé sur l'école, les camarades, les cours, ce qui en fait un tome actuel. J'aime son sourire carnassier, ce brin de fillette tour à tour attendrissante, méchante, cynique et attachante malgré tout! Un petit bijou d'humour noir dans une frimousse à croquer. Les illustrations sont en complète harmonie avec le scénario et je crois qu'au niveau BD Jeunesse comique c'est ce qu'on fait de mieux. C'est drôle, expressif, moderne, proche de nos quotidiens. Adèle est une héroïne génialissime. Certaines vacheries qu'elle sort à ses camarades de classe, reines de l'école et de la cour de récréation pourraient bien servir! Son tempérament excessif en fait une héroïne spéciale et incontournable du moment. J'ai adoré "Le salut dans la fuite", "Prêt ? Partez!", "Trois grammes de tendresse", "Un mot de trop", "Antidote", "Ding Dong", "En avoir ou pas".

Fais ta BD avec Mortelle Adèle...il me le fallait à tout prix! C'est comme pour les cahiers extras d'activités et le livre de stickers! Ce sont des indispensables quand on adore la série. Ce kit est conçu comme un guide rempli de conseils et d'idées pour créer ses propres planches de BD. A l'intérieur on y trouve un manuel pour apprendre à réaliser une BD, un gaufrier pour tracer des cases sur une feuille et § cartes de pochoirs avec des bulles, des cartouches, des silhouettes. Le manuel d'explications est extra et super bien fait. On y trouve des informations riches et complètes sur tout ce qui compose une BD : le scénariste, le dessinateur, comment écrire le scénario, les dialogues, les personnages, la hiérarchisation des plans, les décors et les objets, le découpage, organiser l'action dans une case, le crayonné, le dessin, la colorisation. Six cartes prédécoupées accompagnent le tout avec 2 cartes de bulles de formes différentes, une carte de décors et d'objets, une carte des personnages, une carte de différents profils d'Adèle et une carte de cartoons avec des effets (le logo, la tête de mort, le chat zigouillé, un éclair de tonnerre...). C'est encore une fois un dérivé bien senti et super sympa! Un truc d'enfer si vous m'excusez la faiblesse de mon langage! 



samedi 30 janvier 2016

Mosaïques magnétiques

Marie Fordacq 
Guillaumit

Tourbillon
Novembre 2015
14,99 euros

Contient plus de 1500 mosaïques
une boîte de rangement
un livre de 24 modèles à reproduire
une planche magnétique

1500 mosaïques de 8 couleurs différentes pour s'amuser à reproduire 24 modèles rigolos et flashy sur une grille magnétique. Le gros plus du produit Tourbillon ce sont les mosaïques en dur c'est-à-dire des magnets qu'on peut utiliser, réutiliser à l'infini (pour peu d'en prendre soin et de bien les ranger). On connaît cette idée d'activité avec les nombreuses versions autocollants. Ici c'est exactement pareil mais revisités pour durer avec des modèles originaux et nouveaux. Les dessins à reproduire sont amusants et sympathiques, modernes, actuels et variés : animaux, chevalier, grue, perroquet, coeur, papillons, extraterrestres, créatures farfelues, engins, maisons. Un kit tout en un idéal pour tous les enfants qui aiment cette activité!


Une histoire qui...

Gilles Bachelet

Seuil Jeunesse
Janvier 2016
32 pages
13,90 euros

Album Jeunesse dès 2 ans
Thèmes : Lecture, Histoires, Partage

Une histoire, c'est indispensable pour bien s'endormir. Mais des histoires, il y en a de toutes sortes...autant qu'il y a de sortes de mamans, de papas ou de bébés...

Une histoire qui commence avec une maman panda qui lit un livre à son bébé blotti dans un lit en bambou avec un doudou à moustaches. C'est une histoire qui pousse. Si l'on tourne la page suivante, on découvrira un papa à moustaches (le même que le doudou!) qui lit une histoire à son bébé phoque blotti dans un igloo, tenant un doudou au long bec. C'est une histoire qui fait fondre. Ainsi de suite, comme une ritournelle, Gilles Bachelet va mettre en scène des papas, des mamans, des bébés animaux, dragons, extraterrestres, escargots et même mécaniques pour dire l'importance de l'histoire. A chaque fois le bébé tient un doudou et c'est ce doudou avec sa caractéristique qui va donner l'indice sur la nature de la famille suivante. Par des jeux de mots, des synonymes, des métaphores en lien avec les familles visitées, Gilles Bachelet raconte la multitude d'histoires, de papas, de mamans et de bébés qui ont tous un point commun : le partage de la lecture. Qu'on soit bébé panda, escargot, girafe, chauve-souris, martien ou bulldozer, on a tous besoin d'une histoire pour bien dormir.

 
Ainsi chaque page contient les mêmes ingrédients comme un leitmotif : un papa ou une maman qui lit une histoire à son enfant couché dans un berceau avec son doudou. On découvre toutes sortes d'animaux puis des créatures imaginaires, des objets pour terminer sur un papa humain. Chaque illustration fourmille de détails dans les décors, des clins d'oeil à l'image de la famille rencontrée. Et c'est rigolo de deviner quel sera la famille suivante avec le doudou qui donne l'indice. L'enfant comprendra vite ce jeu d'anticipation et de devinettes. Un album tendre et doux, richement illustré et surtout très intelligent.


SHAKER MONSTER - Tome 1 - Tous aux abris !

Mr Tan
Mathilde Domecq

Gallimard Jeunesse
Janvier 2016
64 pages - 11,90 euros

BD Jeunesse/ Tout public dès 5 ans

Résumé de l'éditeur : Justin et Gwen passent leur vie à se chamailler, comme tout bons frère et sour. Leur quotidien est bouleversé le jour où Justin trouve un objet magique dans un vieux carton de papi : le Shaker Monster. Il suffit d'y déposer n'importe quel ingrédient et de le secouer pour donner vie à un petit monstre. Si bien que la maison est rapidement transformée en véritable champ de bataille ! Ensemble, ils vont devoir redoubler d'efforts pour remettre les petits monstres dans le Shaker et prouver que l'union fait la force !


Voici la nouvelle série BD au scénario survitaminé et aux dessins explosifs!! Un frère et une soeur toujours prêts à en découdre et qui se chamaillent à longueur de temps, un papi plutôt en forme qui a quelques secrets à livrer et surtout un objet magique tout droit sorti d'une relique d'Indiana Jones, objet rare et précieux qu'est le Shaker Monster. Un shaker en principe c'est un récipient dans lequel on mélange plusieurs alcools (oups!) plusieurs boissons pour former un cocktail très prisé chez les adultes. Antoine Dole a inventé un Shaker exprès pour les enfants! C'est le Shaker Monster. On y dépose plusieurs ingrédients (préférez ici des bonbons aux couleurs acidulées et pétillantes!), on le secoue et en ressort des créatures loufoques, drôles et attendrissantes. Et c'est parti pour une journée endiablée à la course-poursuite des monstres pas terrifiants pour un sou, plutôt crades et envahissants, capables en un instant de détruire le mobilier d'une maison familiale. 


Le scénario est super, avec un goût de Jumanji pour son côté fantastique et comment il entre au coeur d'un quotidien d'apparence normal. J'ai aimé les disputes des gosses, les bêtises de Justin, son envie de tester ses idées nées d'une imagination débordante, son sourire carnassier quand il shake! J'ai aimé le rôle rabat-joie de la grande soeur. J'ai adoré ce papi pas si pantouflard que ça...et qui s'amuse plutôt bien des circonstances comme le retour à une enfance pleine d'aventures et de découvertes. Et ce Shaker est une idée originale, décalée, drôle et créatrice de jeux! Les monstres sont adorables, ils ont une bouille attachantes et ces couleurs...Hum on a envie de les croquer!! Franchement comment peut-on en vouloir à Justin de vouloir tester et de créer des créatures disons pour le moins divertissantes???! Tous les gosses en rêveraient. Les illustrations sont sympathiques, fidèles à l'esprit joyeux de l'intrigue avec une multitude de couleurs réjouissantes et pastelles, un trait rond naïf. Ce premier tome m'aura convaincu alors que dire des enfants qui sauront complètement friands de ce Shaker!


vendredi 29 janvier 2016

PHOBOS - Tome 2

Victor Dixen

Robert Laffont
Collection R
Novembre 2015
496 pages
17,90 euros

Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Dystopie, Téléréalité, Young Adults

Quatrième de couverture : Reprise de la chaïne Genesis dans 3 secondes... 2 secondes... 1 seconde... Ils croyaient maîtriser leur destin. Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d'avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations. Elle croyait maîtriser ses sentiments. Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l'amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son coeur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé. Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier. Le deuxième tome haletant du thriller spatial de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire.

A propos du Tome 1
"Du stress, de la tension, de l'adrénaline...Victor Dixen nous offre là une bombe...son écriture est alerte, vive, rythmée, accrocheuse et visuelle. On ne s'ennuie pas et surtout j'avais l'impression de regarder un film. Son intrigue proche d'un scénario est intense et joue sur l'instantanéité des réactions. Retournement de situation, révélation...à peine est-on remis du choc que Victor Dixen continue sa logique et enchaîne avec d'autres effets."

Une couverture explosive pour un auteur excellent et une collection young adult qui déchire!! Retour sur la planète Mars, sous les feux des projecteurs et de la chaîne Genesis. Ils étaient six filles, six garçons, dans deux compartiments séparés dans un même vaisseau spatial. Le but : du "space dating" en apesanteur, aux confins de l'espace, sous l'égide de l'impitoyable Serena McBee. Le projet : former six couples pour coloniser Mars et la repeupler. Un nouveau départ, un nouvel espoir, je dirais même plus un nouvel Eden! A l'arrivée, que reste-t-il hormis les complots, la machination, les délires politiques et le narcissisme diabolique ? Y a-t-il encore de l'espoir pour les jeunes rêves énamourés des 12 adolescents ? 

Comment jongle-t-il entre Animale (du pur fantastico-historique) et Phobos (de la science-fiction dystopique) ? Comment fait-il pour avoir autant de talent et nous offrir dans des registres différents un récit impeccablement maîtrisé, complètement ahurissant et éblouissant, qui loin de nous laisser indifférents, marque véritablement notre expérience de lecteurs?
Il n'y a pas une faille, pas une fêlure, pas d'essouflement...Victor Dixen me fascine, son écriture certes et surtout son imaginaire foisonnant! Je me suis régalée avec ce Phobos 2. Il est sensationnel. L'étau se resserre autour du personnage de Serena McBee mais son jeu va connaître les aléas de la téléréalité et de la manipulation des images, de la solidarité d'un groupe qui cherche sa cohésion. Le rythme est génial : une écriture vive, alerte, fluide, intelligente ; un suspense de dingue, une tension à couper le souffle lorsque votre survie à des milliards de kilomètres de la Terre ne tient qu'à un bouton, une intrigue brillante.

Victor Dixen a révolutionné le rôle du lecteur et de lecture nous passons à un rôle multiple, interactif et addictif : spectateur-voyageur d'une histoire faite de progrès technologique, de réflexions actuelles sur notre société de consommation... pourtant derrière la comédie et la mascarade de la chaîne Genesis, entre contrôle et dictature des images, Victor Dixen réussit à instaurer une tension exceptionnelle entre récit de science-fiction et récit sentimental. Les personnages ont évolué et c'est un plaisir de retrouver Léonor, Marcus, Kristen, Mozart, Kelly dont les personnalités ressortent et s'affirment face aux épreuves. Les liens se tissent, l'amour, l'amitié et c'est fort. Ils sont attachants et désarmants car certains dissimulent des choses qui pourraient avoir des répercussions. Phobos nous offre une aventure intense et originale, unique en son genre. J'en reste bluffée ! 

jeudi 28 janvier 2016

Vampire Academy - Tome 6 - Sacrifice ultime ♥♥♥

Richelle Mead

Castelmore
Traduit de l'anglais par Karen Degrave
Mars 2014
601 pages
18,90 euros

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Vampires, Amour, Bit-lit 

 

Quatrième de couverture :  Un meurtre. L'amour. La jalousie. Et un dernier sacrifice. La reine est morte : le monde des Moroï ne sera plus jamais le même. Condamnée pour un crime qu'elle n'a pas commis, Rose attend son exécution. Seuls les deux hommes de sa vie peuvent encore la sauver. Et si, pour retrouver la liberté, Rose devait sacrifier ce qu'elle a de plus cher au monde ?

RETOUR SUR UNE SAGA AUSSI EPOUSTOUFLANTE QU'ADDICTIVE!!

A propos du tome 1 Soeurs de sang : 
"J'avoue avoir tourné les pages avec avidité, grâce à une écriture fluide et dynamique, ponctuée de répliques bien senties et d'une pointe d'humour. Ce roman m'a également plu parce qu'on retrouve cette ambiance intimiste particulière à la Night School. Action, humour et romance sont bien dosés et offrent une lecture divertissante qui a su me convaincre pour avoir très envie de lire la suite."

A propos du tome 2 Morsure de glace : 
"Intrigue prenante, magie et romance brillamment dosée, avec dans ce second tome une note plus obscure et sombre à la toute fin...Vampire Academy n'a pas fini d'attiser mon engouement. J'adore!"

A propos du tome 3 Baiser de l'ombre
"L'ambiance est plus dramatique, placée sous le signe de l'introspection, même si l'auteur distille toujours un humour pimpant et attachant. Mais il y a dans le Baiser de l'ombre une tonalité sombre, sournoise et oppressante qui détruit les espoirs, laissant présager une fin poignante. Le personnage de Rose a beaucoup évolué : sage, mature, blessée, responsable, tendre, elle n'en devient que plus touchante. La transition est choquante, déchirante, émouvante,  et remet tout en question, même le lien important Lissa/Rose. J'ai comme un goût amer, une boule dans la gorge et une envie irrésistible de me jeter sur le tome suivant, tout en ayant peur de ce que je vais y découvrir."

A propos du tome 4 Promesse de sang : 
"L'intrigue est toujours aussi efficace, exceptionnellement riche d'éléments fantastiques, d'un univers qui s'étoffe où rien n'est prévisible et c'est aussi ça qui est bon. On se laisse surprendre."

A propos du tome 5 Lien de l'esprit : 
"Il n'y a pas un seul temps mort dans ce tome 5. Il est excellent, dynamique, foisonnant, copieux et on voit à quel point Richelle Mead a étoffé son intrigue, ses personnages, sa mythologie empreinte de spiritualité, de légendes, de symboles. Rose Hathaway sera l'héroïne qui aura le plus évolué, gardant tout de même son impulsivité et sa spontanéité. Je l'adore! Elle n'hésite pas à faire ce qu'il faut pour aller au bout de ce qu'elle croit. Il se passe des choses énormes dans cet opus. J'étais pleine d'espoir et je suis loin d'être déçue. Je suis en fait hyper heureuse que l'auteur soit allée dans le sens que j'attendais. Quelle histoire d'amour époustouflante! "

Cela commence à faire un bout de temps que j'ai commencé Vampire Academy. Il fallait absolument que je termine la série après un tome 5 carrément génial et addictif. Le tome 6 est le final et les diverses conclusions apportées par l'auteur sont à la hauteur de mes espérances. Cette série ne m'aura jamais déçue. Chaque tome est précieux et sert à comprendre la suite, à attiser la flamme du lecteur et encore mieux à étoffer un univers incroyable. J'ai lu beaucoup de sagas et de séries vampiriques et je pensais sincérement en avoir fini, soit lassée, soit indifférente. Je me trompais lourdement car pour moi Vampire Academy est l'une des meilleures séries du genre que j'ai pu lire. J'aime tellement les personnages que lire ce dernier tome a provoqué remous, mélancolie, autant que lorsque j'ai refermé les dernières pages d'Harry Potter. C'est peut-être pour cela que j'ai fait durer les tomes, laissant passer les mois...car je n'avais pas envie de leur dire au revoir.

Au final ce tome 6 est comme le tome 5 : rebondissements, révélations, réconciliations, meurtres, alibis, suspense. Tout y est je ne vous mens pas! La relation Dimitri/Rose est forte et intense, une des plus puissantes émotionnellement et physiquement, digne des grandes histoires d'amour de la littérature. Je ne veux pas trop vous en dire sur le tome 6. Je n'ai pas envie de vous spoiler (la quatrième de couverture le fait déjà!!) mais tout va rentrer dans l'ordre et chacun va retrouver sa place. Richelle Mead est la reine des prologues et la maîtresse des dialogues pimentés.
Tout est parfaitement dosé : dialogues, descriptions, états d'âme, sentiments, action, révélations, suspense, combat... En tout cas, moi qui pensais en avoir fini avec les vampires, je constate qu'on fait encore d'excellentes sagas. Captivant, passionnant, addictif... J'ai tout aimé...tout, même Lissa, alors qu'elle m'agaçait, m'a convaincue, même les personnages secondaires m'ont plu. Cela faisait longtemps que je n'étais pas aussi exaltée par une lecture. Quand j'y pense, mon coeur bat plus fort, Vampire Academy m'a fait vivre beaucoup d'émotions, de sensations que j'avais perdu depuis mon coup de foudre pour Harry Potter...et pour tout vous avouer, j'ai même rêvé de Dimitri ♥. Alors quand un livre vous fait cet effet...c'est gagné ! Une série CULTE!!!!

Tor et le troll

Thomas Lavachery

Ecole des Loisirs
Collection Mouche
Septembre 2015
112 pages
9 euros

Roman Junior dès 7 ans
Thèmes : Amitié, Aventure, Troll

Quatrième de couverture : Bientôt le printemps. Dans la forêt de Skogsfür, les gnomes s'apprêtent à donner leur grande fête annuelle au lac de l'Ours. Six jours et six nuits de festivités ! Tor n'a qu'une envie : y assister. Pourtant ses parents le lui ont interdit : le lac est ensorcelé, la forêt est peuplée d'une foule de créatures bien peu recommandables. En voilà une, déjà, avec des yeux plus grands que des assiettes, un nez gigantesque, des dents et des ongles tout noirs : un troll ! Mais Tor n'est pas du genre à se laisser impressionner par le premier troll venu…

Après avoir sauvé un troll des eaux, Tor a la réputation d'être un gentil humain. Aussi lorsqu'il décide de partir à l'aventure dans la forêt de Skogsfür et qu'il rencontre un troll qui ne semble pas avoir peur de l'enfant! Bien au contraire. Si Tor aide la créature à se préparer pour un rendez-vous amoureux, alors Tor aura la chance d'assister à la fête du Lac de l'Ours...
Une aventure pleine de rires, d'amitié, de tolérance et de créatures fantastiques vous attendent dans Tor et le troll. J'aime bien les lectures de Thomas Lavachery, j'avais commencé Bjorn le morphir et regrette de ne pas encore avoir fini la série. J'aime beaucoup la plume vive, intelligente, pétillante et drôle de Thomas Lavachery. Et cette aventure, sur fond de créatures mythiques que sont les trolls ne sera pas pour déplaire à mon petit gars! (et oui je commence déjà à lui constituer sa bibliothèque de premières lectures et d'aventures pour garçons).


A propos de Bjorn le morphir : "J'ai pris beaucoup de plaisir à lire un texte dense, où le folklore viking se mélange à des croyances chrétiennes. Les veillées tard le soir, font l'objet de chants, d'histoires épiques que racontent chacun des personnages. Comme on les aime, Bjorn Le Morphir est un roman initiatique, d'apprentissage du courage, de la différence, de la perception des autres."

We all looked up - Si c'est la fin du monde

Tommy Wallach

Version VO
Simon & Schuster
Mars 2015
Paperback 11,13 euros sur TBD

Version VF
Nathan - Janvier 2016
Traduit de l'anglais par Papillon
237 pages - 17,90 euros

Roman Young Adult dès 14 ans
Thèmes : Comète, Fin du monde, Adolescence

Résumé de l'éditeur : Et si une météorite avait deux chances sur trois... de faire exploser la Terre dans deux mois ? Alors que la fin de la terminale approche pour Peter, Anita, Andy et Eliza, une météorite apparait dans le ciel : elle a deux chances sur trois de percuter et faire exploser la Terre deux mois plus tard. Tout à coup, l'avenir n'a plus la même importance... L'anarchie s'installe peu à peu : violence et pillages se multiplient, beaucoup arrêtent de travailler, la nourriture commence à manquer. Les quatre adolescents doivent décider maintenant ce qu'ils feront du reste de leur vie, et peut-être, paradoxalement, en profiter pour être enfin libres et heureux, même pour peu de temps...

L'idée de départ était géniale et originale : que ferions-nous s'il ne nous restait que deux mois à vivre, menacés par une météorite ? Aussi je me suis lancée dans la version VO avec enthousiasme et avidité. Mais force est de constater que bien vite, j'ai compris qu'on avait affaire à un roman young adult cousu de fil blanc avec des adolescents lambda voire stéréotypés qui n'ont pas su m'accrocher. On suit les parcours alambiqués de 4 adolescents : Peter le sportif, Eliza l'intello, Anita qui traîne une mauvais réputation, de "salope" nous dit-on et Andy un glandeur de première qui s'embarque dans des magouilles de drogue. Avec l'arrivée de la météorite et la menace d'une fin prochaine et hypothétique, tout se trouve chamboulé. C'est l'heure des questions existentielles, des remises en question, des décisions fondamentales. Chacun affronte rêves, espoir d'avenir, peurs, émotions avec en prime une solide volonté de vivre libre et d'avoir eu le libre arbitre. 

Peu convaincue donc par les dialogues, par les décisions des uns et des autres. Car Si c'est la fin du monde finalement ne révolutionne pas la réflexion autour d'une adolescence en émoi. Le discours de Tommy Wallach sur l'humanité consciente de sa fin est fait de violence, de délits, d'émeutes, typique des films catastrophes où tout est sens dessus dessous. Pour ma part, Tommy Wallach tenait un excellent sujet, efficace, nouveau, intéressant mais le chemin apporté et traité par l'auteur l'est beaucoup moins. On lit beaucoup de dystopies, de récits post-survival mais peu d'avant-catastrophe et je pense que la météorite n'est ici qu'un prétexte, une occasion de plus de livrer le parcours initiatique de quatre ados peu attachants. Je vous l'avoue, j'ai été déçue. Les réflexions sont les mêmes, sur le deuil, la famille, le poids du regard des autres et comment on peut réagir face à l'idée de la mort, prochaine ou certaine. Je suis d'autant plus étonnée que d'habitude je suis très bon public sur les films catastrophes (j'adore ça!) mais là ça n'a pas fonctionné. J'ai donc lu ma version VO en décembre sans surprises, puis la VF en janvier 2016 pour voir si j'avais bien compris et si mon niveau d'anglais n'avait pas trop chuté. J'ai encore une préférence pour la VO. La traduction française est longue mais fidèle. Triste je suis sur ce roman...j'aurais tant voulu aimer.